Actualités
MESSAGE RADIO DU 11 MAI 2011

Bonjour chers parents,

Nous venons vous donner comme de coutume les informations sur le marché de la noix de cajou.

Les camions arrivent de plus en plus souvent au port d’Abidjan. Mais il faut noter que le port reste toujours plein de café et de cacao, ce qui ralentit l’exportation de la noix de cajou. Heureusement les premières exportations de cacao cette semaine vont peu à peu libérer de l’espace pour la noix de cajou. Les prix sont restés au cours de la semaine entre 340 et 390 FCFA/Kg pour le produit livré au port, selon la qualité et des acheteurs.

Les activités bord champ semblent un peu plus calmes et cela peut s’expliquer par deux faits : D’une part, une diminution des quantités disponibles alors que la récolte tend vers sa fin et qu’une grande partie des producteurs qui ont encore du produit garde leurs stocks dans l’attente d’une augmentation à 300 FCFA/Kg. D’autre part, un ralentissement des préfinancements. En effet, les exportateurs veulent être sûrs de pouvoir exporter les stocks constitués les premiers mois de campagne avant de reprendre encore plus les achats.

Malgré tout, les prix bord-champ ont connu une légère hausse au cours de la dernière semaine dans trois régions. Dans le Denguélé , certains producteurs ont pu avoir des prix en hausse à 275 FCFA/Kg de même que dans la Vallée du Bandaman pour la vente des derniers stocks disponibles.
Dans le Worodougou, les prix varient toujours entre 225 et 250 F CFA.
Dans les Savanes le prix bord-champ est par contre resté à 250 FCFA/Kg et dans le Zanzan les prix continuent d’être entre 325 et 350 FCFA/Kg.

Au Burkina Faso, les prix bord-champ sont cette semaine autour de 250 FCFA/Kg. Par contre, les prix ont légèrement diminué au niveau de Bobo-Dioulasso et ils varient désormais entre 300 et 330 FCFA/Kg au niveau des magasins de gros.

Sur le plan international, l’on peut dire que l’activité était en hausse cette semaine.
De plus en plus d’acteurs du marché international se rendent compte que la récolte 2011 ne sera pas aussi bonne que prévue, ce qui pousse les acheteurs à accepter les prix élevés actuels.

Les bonnes nouvelles de cette semaine laissent penser que la fin de campagne pourrait se dérouler sans mauvaises surprises. La libération du port de ses stocks devrait augmenter l’activité et remonter le niveau des prix dans les régions où l’anacarde s’achète à moins de 300 FCFA/Kg.

Dans ces conditions, nous continuons de conseiller aux producteurs du Zanzan de vendre leurs derniers stocks entre 325 et 350 FCFA/Kg. Nous insistons sur le fait qu’il y a vraiment peu de chances que le prix remonte au-dessus des 350 FCFA/Kg.
Dans toutes les autres régions, nous vous conseillons de vendre entre 30% et 40% des stocks disponibles en attendant encore un peu que le prix atteigne 300 FCFA/Kg. Nous vous rappelons que vous devez bien prendre soin de stocker vos produits dans de bonnes conditions dans des sacs en jute et sur des paillasses ou idéalement des palettes) pour éviter une forte baisse de la qualité avec les pluies qui ont lieu en ce moment.

Merci pour votre aimable attention !

 
Contact    Espace privé    Copyright © 2008 RONGEAD    Dessiné par Manoël Verdiel   Réalisé avec SPIP par Alain Le Floch