Actualités
MESSAGE RADIO DU 6 AVRIL 2011

Chers parents, bonjour !

Toujours heureux de vous retrouver dans le cadre de l’information sur le marché de l’anacarde.

Cette semaine, les prix sont restés stables dans le Zanzan, entre 375 et 400 FCFA/Kg bord-champ.

Par contre, ils ont fortement augmenté dans la région des Savanes où les achats à 300 FCFA/Kg se généralisent.

Au centre du pays, dans la Vallée du Bandama, les prix d’achat aux producteurs se situent entre 220 et 235 FCFA/Kg. Tandis que dans le Worodougou, région moins facile d’accès et où la qualité a été fortement affectée par des pluies importantes, les prix atteignent 250 FCFA/Kg. Nous n’avons jusqu’à présent aucune explication pour cette différence, si ce n’est la moindre organisation des producteurs de la Vallée du Bandama.
Enfin, dans le Denguélé, les prix ont connu une hausse plus limitée et se situent actuellement autour de 200 FCFA/Kg.
Le flux de camions en direction des ports de Tema (Ghana) et Lomé (Togo) est maintenant important mais demeure limité par le nombre de véhicules disponibles.
Les prix aux ports et les prix de gros dans les pays voisins de la Côte d’Ivoire ont très légèrement diminué au cours de la dernière semaine.
En effet, le prix bord-champ est à 335 FCFA/Kg au Burkina. Au Ghana, il y a deux semaines, le prix était autour de 420 FCFA/Kg bord-champ.

Dans les semaines à venir, il est difficile de dire si les prix de la noix brute peuvent encore connaître une augmentation ou vont rester en légère baisse. En effet, la production au Vietnam s’annonce décevante en quantité comme en qualité suite à de fortes pluies sur les zones de production. D’autre part, en Inde, la situation pourrait être la même.

Comme nous l’indiquions dans les messages précédents, nous conseillons trois stratégies :

  • 1. Dès que les prix sont supérieurs ou égaux à 350 FCFA/Kg, mieux vaut vendre une bonne partie (80 à 90%) de sa production pour sécuriser son revenu tout en gardant un petit stock pour profiter d’une légère hausse possible.

  • 2. Là où les prix atteignent au moins 300 FCFA/Kg, la vente d’une bonne part des stocks (40 à 60%) est conseillée par mesure de sécurité.

  • 3. Sous les 300 FCFA/Kg, limiter les ventes à la couverture des dépenses de la vie courante reste pour l’instant une stratégie sûre.

Nous vous quittons toujours optimiste pour de meilleures informations la semaine prochaine et le retour d’un climat de paix.

Merci pour votre aimable attention !

 
Contact    Espace privé    Copyright © 2008 RONGEAD    Dessiné par Manoël Verdiel   Réalisé avec SPIP par Alain Le Floch